Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Vertou Ecologie Solidarité

Vertou Ecologie Solidarité

Blog ayant pour objet d'informer de l'actualité de l'association Vertou Ecologie Solidarité, opinion et débats sur les sujets locaux, les manifestations et les rendez-vous.

Le retard de l'Eolien en Loire Atlantique

 

Éolien en Loire-Atlantique :
des bâtons dans les ailes


La Loire-Atlantique est très en retard dans le développement de l'énergie éolienne. L'Atlas paysager vient restreindre encore plus les possibilités d'implantation de parcs.

On a refusé une centrale nucléaire dans l'estuaire. Ce refus nous oblige à prendre notre part dans ce travail sur les énergies renouvelables. Et nous avons du vent ! " lance Françoise Verchère, vice président du Conseil général, en charge de l'environnement.
 
Mais il ne suffit pas d'avoir du vent. Il faut aussi avoir des terrains sans contrainte. Et là, les choses se compliquent sérieusement en Loire-Atlantique. L'objectif d'atteindre 9 % d'énergie éolienne dans la consommation totale d'énergie en 2010 du département paraît totalement irréaliste. " Tout juste pourrons nous atteindre 3 % et encore il faut aussi maîtriser notre consommation ", regrette Françoise Verchère.


Entre paysages et radars

Les contraintes techniques liées à la présence du radar de Météo France dans un rayon de 20 kilomètres autour de Nantes, et celui du radar militaire au sud de la Loire, interdisent une partie importante du territoire. À cela s'ajoutent l'aire autour du futur aéroport de Notre-Dame-des-Landes, les zones d'urbanisation... et les sites paysagers emblématiques désignés par l'Atlas qu'a fait réaliser, par un cabinet d'études privé, le préfet de Loire-Atlantique. Le littoral, l'ensemble de la Presqu'île guérandaise, un large territoire autour de l'estuaire et la Loire jusqu'à Ancenis, les forêts, les sites remarquables excluent une éventuelle installation de parcs éoliens.

" Critères arbitraires "

Hier Patrick Mareschal, président du Département a dénoncé " les multiples obstacles qui se dressent contre les projets : des critères arbitraires et contradictoires " notant : " Depuis cinq ans, quand on a contourné un obstacle, il y a un autre qui surgit ". Il demande que la " réglementation soit compréhensible " et que " l'État dise clairement sa position ".


Le Vert Gilles Denigot regrette vivement cette " course d'obstacles " et désapprouve les prescriptions de l'Atlas paysager. " Nous sommes dans une politique d'exclusion de l'éolien " note Marcel Verger. " C'est une question culturelle et idéologique... " estime Claude Naud. Philippe Grosvalet se dit " écoeuré " d'autant plus que le projet de parc éolien sur le plateau de la Banche est lui aussi déconseillé par l'expertise.

Dans ce concert pro éolien quelques élus pointent du doigt des inconvénients : comme Yves Daniel qui dénonce les perturbations hertziennes des éoliennes qui obligent les habitants à troquer leurs antennes classiques pour des paraboles satellites.

Visiblement, la bataille de l'éolien est loin d'être gagnée.

Éric Cabanas

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article