Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Vertou Ecologie Solidarité

Vertou Ecologie Solidarité

Blog ayant pour objet d'informer de l'actualité de l'association Vertou Ecologie Solidarité, opinion et débats sur les sujets locaux, les manifestations et les rendez-vous.

ECOCONDUITE

Veuillez m'excuser pour la répétition en erreure de la publication de l'article.
Ecocondite : gagnez 25% de carburant

D’après le magazine " sciences et avenir " nous pouvons réduire de 25% notre consommation , uniquement en adoptant une conduite " douce ". C’est à la portée de tout un chacun. La preuve grâce à un test comparitif réalisé par " Sciences et avenir " entre une conduite standart et une " ecoconduite ", c’est-à-dire une conduite économique. Les résultats du test sont tout simplement incroyables : Grâce à l’éco-conduite, le pilotage a consommé 25% de carburant en moins que le " conducteur lambda ", pour une vitesse moyenne identique.

Voici les règles générales pour adopter l’ecoconduite :

  • Rapport : l’optimum de consommation se situe au régime moteur le plus faible pour le rapport le plus élevé.
  • Anticipation : éviter au maximum les variations de vitesse (freinages, accélérations) et les changements de rapports.
  • Démarrage : ne pas démarrer en seconde, car le peu d’économies réalisées sur la consommation sera très vite compensé par l’usure de l’embrayage.
  • Pneus : ne pas hésiter à les surgonfler. Quel que soit l’usage, se mettre à la pression recommandée par le constructeur pour la conduite chargée sur autoroute.
  • Descente et ralentissement : utiliser le frein moteur au maximum, car la consommation est nulle. Le moteur ne reçoit pas la moindre goutte de carburant.
  • Montée : rétrograder le plus tard possible, tout en restant sous les 2000 tours/minute.
  • Régulateur de vitesse : Son maniement peut être déstabilisant, mais il est très intéressant dès qu’il est possible de stabiliser la vitesse. Une vitesse légèrement inférieure à celle autorisée permettra un gain sensible en consommation sans avoir un impact important sur la durée du parcours. Les inconditionnels ont même l’habitude d’accélérer au régulateur, ce qui est plus précis et économe que les accélérations au pied.
  • Climatisation : à éviter au maximum. Elle consomme environ 0,5 l aux 100 km en moyenne sur un an dans une région tempérée. Il est préférable de rouler les fenêtres ouvertes : l’impact sur la consommation sera négligeable.

LE POINT MORT : dans les descentes ou ralentissements : le moteur consomme du carburant pour maintenir son ralenti alors qu’il ne consomme rien avec le frein moteur.

L’ACCELERATION A L’ALLUMAGE : du moteur : absolument inutile, elle est en revanche coûteuse en carburant et polluante.

LES BARRES ET COFFRES DE TOIT : à enlever dès que l’on n’en a plus besoin. Ces éléments ont un effet important sur la traînée aérodynamique de la voiture.

LE TUNNING : Un véritable désastre. Les modifications anéantissent le travail du constructeur pour réduire au maximum la traînée aérodynamique.

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article